Le mot du directeur général

« Un parcours appréciable »

Lorsque, en 1996, la SONAVIE (Société Nouvelle d’Assurance Vie du Mali) fut portée sur les fonds baptismaux, l’équipe que j’ai l’honneur de diriger était convaincue du caractère sacerdocal de sa mission : faire progressivement rentrer l’assurance-vie dans les mœurs du Malien.

Pour plus d’un, cela paraissait peu évident, considérant le déficit de communication qui caractérisait l’industrie des assurances, et singulièrement cette branche particulière qu’est l’assurance vie.

Pourtant, au regard des résultats obtenus, force est de reconnaitre que le chemin parcouru est appréciable.

 

dg

Les chiffres sont éloquents. De 250 000 000F CFA en 1996, le capital social est passé à 2 milliards de F CFA en 2012. Le chiffre d’affaires au 31/12/2012 était de 3 129 289 429 F CFA. La couverture territoriale se densifie avec des représentations de la SONAVIE dans la quasi-totalité des régions du Mali.

Aujourd’hui, ce sont des milliers de Maliens, toutes catégories et classes sociales confondues qui font confiance à la SONAVIE qui, de par sa parfaite intégration à l’environnement économique et social national, joue un rôle majeur d’entreprise citoyenne.

La SONAVIE est venue à temps pour remplir une mission d’utilité publique : permettre au citoyen malien de mieux préparer sa retraite, mieux se protéger et sécuriser sa famille contre les conséquences néfastes d’un arrêt des activités, d’un décès prématuré ou d’une invalidité totale et permanente, mieux organiser les études de ses enfants.

Notre objectif est d’aller encore loin : affiner nos produits pour la satisfaction de tous les besoins en couverture, et se rapprocher encore plus des Maliens aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières nationales. Réussir sa vie, c’est assurer ces arrières.

Pionnière de l’assurance-vie au Mali, la SONAVIE reste le partenaire privilégié pour toute la famille, pour toute la vie.